Le classique se fait une place en ligne

Depuis toujours, quand on parle de concert musical, d’opéra, de pièces de théâtre, de spectacles vivants, de cirque, etc. deux éléments physiques sont requis : un podium présentant les artistes, les musiciens et un auditoire composé de spectateurs. Le contact est donc direct et le spectacle unique. Si vous avez manqué le spectacle, vous pouvez revenir pour assister à la prochaine représentation, ou tout simplement acheter le CD, même s’il faut reconnaître que cela n’est pas tout à fait la même chose.

Le streaming, une nouvelle porte ouverte sur le monde aux artistes classiques

Contrairement aux artistes de variété moderne qui utilisent le net afin de faire la promotion de leurs œuvres audiovisuelles, les musiciens et artistes classiques sont restés très traditionnels et se retrouvent reclus. On parle en effet très peu de leurs prestations artistiques et ils sont totalement absents sur la toile. Et c’est donc à raison que ces acteurs culturels ont choisi eux aussi de relever le défi du numérique grâce à ce nouvel outil qu’offre les réseaux sociaux, autrement dit le streaming. Twitter avec son Périscope et Google à travers le YouTube live font de nombreux émules et sont désormais les plateformes privilégiées de ces promoteurs et acteurs culturels.

Sans oublier la présence quasi virale de Facebook Live qui compte un milliard et demi d’utilisateurs. Les musées tels que le Louvre et le Metropolitan Museum, pour ne citer que ceux-là, utilisent aussi ces plateformes pour faire la promotion des tableaux et objets d’arts. Une chose est sûre, elles ne peuvent pas diffuser des opéras complets, ni des concerts en entier, mais permettent de découvrir des extraits de répétitions, les coulisses des avants et des après concerts, et bien d’autres choses encore, qui sont choisis et diffusés pour donner un avant-goût des spectacles aux internautes et les inciter à venir y assister.

Leave a Reply