Elle est bien loin cette époque où tout le monde s’empressait d’acheter le dernier CD de son artiste préféré pour en profiter durant son temps libre. Mais pas tant que celle des bons vieux gramophones, même si certains amoureux de cet art en gardent quelques exemplaires au fond de leur placard. Depuis le début du 21e siècle, écouter la musique se fait d’une manière un peu plus particulière. Avec l’avènement des nouvelles technologies et l’évolution constante de notre société, d’autres façons de profiter d’une bonne piste musicale sont nées. La plus importante et répandue est le streaming.

Streaming : Bibliothèque musicale connectée

Bien qu’ayant théoriquement débuté depuis 1920, il faudra attendre les années 1990 pour assister à l’avènement réel du streaming grâce à l’amélioration des technologies réseau. Tiré de l’anglais stream signifiant flux, le streaming revient à écouter sa musique depuis internet, sans la télécharger dans son lecteur. Pas besoin d’avoir à acheter le morceau pour l’écouter. Cependant le streaming n’est pas gratuit pour autant, car les plateformes qui proposent cette prestation facturent généralement une modeste somme pour un abonnement à leurs services. Signant des contrats avec différents artistes, ceci en échange d’un revenu pour chaque écoute de leurs titres sur la plateforme, le streaming génère énormément de revenus.

Quels services pour streamer votre musique ?

Les plateformes de streaming les plus importantes sont Spotify, YouTube, iTunes et Deezer. Contrairement à Spotify et Deezer, YouTube ne demande aucun abonnement payant pour profiter de ses services, étant donné que la plateforme est possédée par Google. Elle reste donc beaucoup utilisée, bien que Spotify passe déjà la barre des 60 millions d’abonnés.

Mis à part le streaming, d’autres moyens comme le podcast existent, bien que moins connus du grand public. Mais malgré cette diversité, le streaming, quel que soit le service, reste la manière la plus répandue d’écouter la musique.